Labbe

  • Louise Labbé ou la belle Cordière

    Louise Labbé, dite la belle Cordière

       Fille d’un modeste marchand de chanvre, elle était née à Lyon en 1524. Belle et intelligente, elle profite des avantages de cette ville, seconde capitale du royaume, qui subit l’influence de la Renaissance italienne et où les femmes cultivent leurs dons avec une liberté presque encore inconnue en France. Elle apprit plusieurs langues, dont le latin et le grec, montait à cheval et maniait les armes. La légende lui prête une vie aventureuse : à seize ans, elle serait partie se battre (travestie) au siège de Perpignan contre les Espagnols pour suivre l’homme qu’elle aimait. A dix-huit, elle est mariée avec Ennemond Perrin, maître-cordier, d’où son surnom de « Belle Cordière ». Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des aventures extra-conjugales, patmi lesquelles un eliaison passionnée avec le poète Olivier de Magny. 

       De vingt à trente ans, elle écrit trois élégies, vingt-trois sonnets, un texte en prose : Le débat de la Folie et de l’Amour. Et elle réclamait déjà pour les femmes le droit « d’élever un peu leurs esprits par-dessus leurs quenouilles et fuseaux ».  

    Louise Labé — Wikipédia (wikipedia.org)

    Lire la suite