Créer un site internet

Ils ont dit

A propos des femmes

Corneille : « Tant qu’ils ne sont qu’amants, nous sommes souveraines / Et jusqu’à la conquête, ils nous traitent de reines. »

La Bruyère : « Chastes sont les oreilles / Encore que les yeux soient fripons. »

- « Un homme du monde est celui qui a beaucoup d’esprit inutile, qui sait dire des choses flatteuses qui ne flattent point, des choses sensées qui n’instruisent point, qui ne peut persuader personne quoi qu’il parle bien, qui a cette sorte d’éloquence qui embellit les bagatelles et anéantit les grands sujets, pénétrant le ridicule et dédaigneux du mérite, plaisant sans gaieté ; vif sans passions ; qui a besoin de changer sans cesse de lieux et d’objets et ne peut suppléer par la variété de ses amusements le défaut de son propre fonds. »

- « Il n’y a point dans le cœur d’une jeune personne un si violent amour auquel l’intérêt ou l’ambition n’ajoute quelque chose. »

- « Il arrive quelque fois qu’une femme cache à un homme toute la passion qu’elle sent pour lui, pendant que de son côté il feint pour elle toute celle qu’il ne sent pas. »

La Fontaine : « Si une laide se fait aimer, ce ne peut être qu’éperdument, par de plus secrets et de plus invincibles charmes que ceux de la beauté. »

- « Outre que tant d’amour vous serait importune. »  

Ninon de Lenclos : « Si les hommes connaissaient nos moments de faiblesse, ils nous prendraient toujours. »

Milton : « Tout dans la femme n’est qu’apparence. »

Molière : « Et quant à moi je trouve, ayant tout confessé, qu’il vaut mieux être encore cocu que trépassé. »

- « Quoi, débuter d’abord par le mariage ? »

- « Mon Dieu, point de façons, cessez de vous défendre

- De ce que vos regards m’ont souvent fait entendre. »

- « Elle aime à dépenser en habits, linges et nœuds. »  

- « Je me trompe fort, ou la beauté de ce dimant fera pour vous sur son esprit un effet admirable. »

- « Une de ces femmes qui donnent toujours le petit coup de langue en passant… »

- « A d’austères devoirs le rang de femme engage. Et vous n’y montez pas à ce que je prétends, pour être libertine et prendre du bon temps. »

- « Et je veux qu’il me batte, moi ! Voyez un peu cet impertinent qui veut empêcher les maris de battre leurs femmes ! Faites, rossez, battez comme il faut votre femme. Je vous aiderai si vous le voulez.

- « Que je voie un peu vos dents, je vous prie. Ah, qu’elles sont amoureuses ! »

- « Que l’argent est la clef de tous les grands ressorts… ».

Racine : « N’allez point par vos pleurs déclarer vos amours. »

* * *