Créer un site internet

Les deux maisons de Corneille à Rouen

   Corneille vécut à Rouen jusqu’à l’âge de 56 ans et ne s’installa à Paris qu’en 1662 où il mourut 22 ans plus tard.

   Sa maison natale, achetée par son grand-père en 1584, est située dans le centre-ville, près de la place du Vieux-Marché où brûla Jeanne d’Arc. La ville de Rouen en devint propriétaire, restitua une façade 19e siècle (!) et reconstitua un intérieur Louis XIII. Lieux exigus, très riche collection de livres.

https://rouen.fr/corneille

Maison des champs de Corneille   Plus intéressante est sa « maison des champs « (actuellement en banlieue) qu’il conserva jusqu’à sa mort. Porche, façade à colombages, verger, four à pain, auge pour faire boire les chevaux. On y trouve aussi un jardin potager avec des plantes médicinales et des fleurs. L’habitation, jadis flanquée d’une grange, reconstitue un intérieur de l’époque. Seul, un coffre appartenait à la famille. Documents, gravures, tableaux et éditions originales. Dans le cabinet de travail aux murs recouverts de cuirs peints et travaillés, se trouvent une édition de L’Imitation de Jésus-Christ de 1658 annotée de la main même de Corneille (il n’existe aucun manuscrit de Corneille, et ses textes autographes sont très rares) ainsi qu’une édition originale de Nicomède imprimé à Rouen.

https://museepierrecorneille.fr/fr/maison-des-champs-pierre-corneille

Sources de l’article : Mes maisons d’écrivains (Evelyne Bloch-dano, Stock, 2019).

* * *