Mme de La Fayette et Retz

Mme de La Fayette dans les Mémoires du cardinal de Retz

   Mme de La Fayette est parente avec Mme de Sévigné, sa mère, Mme de La Vergne, ayant épousé en secondes noces le chevalier de Sévigné. Retz, dans ses Mémoires, évoque « cette Mme de La Vergne, honnête femme dans le fond, mais intéressée au dernier point et plus susceptible de vanité pour toute sorte d’intrigue, sans exception, que femme que j’aie jamais connue ». On ne peut toujours se fier au cardinal de Retz. Dans le cas présent, il lui a demandé de jouer les entremetteuses auprès de Mlle de La Louppe, qui devint plus tard Mme d'Olonne, à la réputation sulfureuse.      

  Cette remarque acerbe interdit d'assimiler la destinataire des Mémoires à Mme de La Fayette, destinataire que certains identifient avec Mme de Sévigné.

    Plus loin, le cardinal écrit au sujet de Mme de La Fayette : « Elle était fort jolie et fort aimable, et elle avait, de plus, beaucoup d’air de Mme de Lesdiguières [cousine germaine de Retz]. Elle me plut beaucoup ; la vérité est que je ne lui plus guère, soit qu’elle n’eût pas d’inclination pour moi, soit que la défiance que sa mère et son beau-père lui avaient donnée, dès Paris, même avec application, de mes inconstances et de mes différentes amours, la missent en garde contre moi… »

* * *

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×