Créer un site internet

Pauvre Mme de La Fontaine !

Maison de La Fontaine à Château-Thierry   En 1647, La Fontaine épouse Marie Héricart, parente éloignée de Racine. Il a 26 ans, elle en a 14 et lui apporte une belle dot. Mais leur union ne fut pas heureuse. Marie, qui n'a rien d'une femme d'intérieur, est une précieuse de province, grande lectrice de romans.Quant à son époux, rêveur, distrait, bon vivant, il était trop amateur d'aventures galantes. Il ne s'intéressa pas davantage à son fils né en 1653, qu'il oublia dès qu'il lui eut procuré une situation.Des difficultés financières ajoutèrent à la désunion du ménage. En 1658, La Fontaine se fixe à Paris et, progressivement, sans scandale, les deux époux vont s'éloigner l'un de l'autre.  

   Louis Racine, fils de Jean Racine, écrit dans ses Mémoires (1747) :

   "Lorsque Mme de La Fontaine, ennuyée de vivre avec son mari, se fut retirée à Château-Thierry, Boileau et mon père dirent à La Fontaine que cette séparation ne lui faisait pas honneur, et l'engagèrent à faire un voyage à Château-Thierry pour s'aller réconcilier avec sa femme. Il part dans la voiture publique, arrive chez lui et la demande. La domestique, qui ne le connaissait pas, répond que Madame est au salut. La Fontaine va ensuite chez un ami, qui lui donne à souper et à coucher, et le régale pendant deux jours. La voiture publique reourne à Paris ; il s'y met et ne songe plus à sa femme. Quand ses amis de Paris le revoient, ils lui demandent s'il est réconcilié avec elle : "J'ai été pour la voir, leur dit-il, mais je ne l'ai pas trouvée ; elle était au salut." 

Hmm !

   La Fontaine a plus d'une fois exercé sa verve railleuse aux dépens des femmes et des enfants, n'ayant, semble-y-il, conservé de sa double expérience conjugale et paternelle que du mépris pour les premières et de l'aversion pour les seconds.

* * *

Date de dernière mise à jour : 24/03/2020

×