La Princesse de Clèves : à lire en priorité

Introduction à La Princesse de Clèves

   Premier roman psychologique (1678), La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette figure dans tous les manuels scolaires.

   Ces articles sont destinés avant tout aux lycéens avides :-) de réflexions nouvelles afin d'étoffer leurs dissertations ou commentaires. Non, ce n'est pas bien de copier-coller. Par contre, utiliser intelligemment les idées afin de nourrir une pensée personnelle est une bonne chose.

Thèmes majeurs 

  • mœurs de la cour : endroit dangereux où l'on doit paraître (au lieu d'être), intrigues et cabales.
  • condition féminine : les femmes sont respectées mais vulnérables. Notion d'honneur : il ne faut pas « vivre selon ses sentiments ». Grande lucidité : « Mes passions peuvent me conduire, elles ne sauraient m'aveugler. »
  • condition humaine : on ne peut conjurer le destin et l'aveu de la princesse précipite la tragédie. Les faveurs sont suivies de disgrâces. Jeunesse et noblesse n'empêchent pas le désespoir. Omniprésence de la mort.
  • mystère des sentiments : la princesse renonce au bonheur mais on ne sait ce qui la pousse : sentiment du devoir ou de la grandeur ? peur de l'amour ?
  • en résumé : tout amour est malheureux. La vertu, la sensibilité et la pureté sont vouées au malheur dans le monde de Mme de La Fayette qui est aussi celui de Racine : ces qualités rendent encore plus vulnérables que la légèreté, l'inconstance ou l'emportement.
  • citation de La Rochefoucauld qui convient à La Princesse : « Qu'une femme est à plaindre quand elle a tout ensemble de l'amour et de la vertu ! »

  Écriture de Mme de La Fayette

    Allusive et superlative : « Le prince était un chef-d’œuvre de la nature ». La précision (cf. Carte de Tendre des Précieuses) est réservée à l'analyse des sentiments : « Le prince se trouva heureux sans être véritablement content. »

   Citation de Mme de La Fayette

    « Monsieur de La Rochefoucauld m’a donné de l’esprit mais j’ai réformé son cœur » (Mme de La Fayette).

   Rappel de l'écriture dite classique

  • histoire vraisemblable
  • personnage construit comme un caractère immuable (pour la princesse, c'est la fidélité)
  • respect des bienséances

* * *

Ajouter un commentaire