Princesse de Clèves : roman mondain

La Princesse de Clèves est un roman à la mode du temps

   On trouve dans La Princesse de Clèves les deux ingrédients à la mode du temps, romanesque et préciosité.

   I. Le romanesque

  • La belle inconnue
  • Une rencontre « extraordinaire »
  • Le portrait dérobé
  • L’accident révélateur
  • La lettre interceptée
  • L’aveu « extravagant »
  • L’amant dissimulé
  • Idéalisation, valeurs romanesques dans le tableau de la Cour et les portraits des protagonistes
  • Types romanesques : Mme de Clèves ou la belle dame sans merci, M. de Nemours ou l’amant transi

   II. La préciosité

  • Questions galantes
  • Carte de Tendre
  • Féminisme de l’auteur et de l’œuvre  : quelle conception des relations amoureuses est ici condamnée ?

* * *

Ajouter un commentaire