« Connaître sert beaucoup pour inventer. » (Mme de Staël)

Princesse de Clèves : technique romanesque

   A l'intrigue, la composition, les épisodes secondaires, les portraits, dialogues et monologues intérieurs, on peut ajouter l'écriture en elle-même.

1/ Intrigue

   L’intrigue de La Princesse de Clèves est semblable à celle d’une tragédie classique en général, d’une tragédie racinienne en particulier. Il faut se demander en quoi.

2/ Composition

 Le roman se compose de quatre parties et de treize chapitres, que l'on peut ramener à trois grands mouvements. Lesquels ? Il s’agit également de distinguer les grandes scènes du roman.

  • Chapitre I : la Cour
  • Chapitre II : le mariage de Mlle de Chartres
  • Chapitre III : la rencontre de M. de Nemours et de Mme de Clèves
  • Chapitre IV : la découverte de l’amour
  • Chapitre V : la mort de Mme de Chartres
  • Chapitre VI : les déclarations de M. de Nemours
  • Chapitre VII : les déclarations de Mme de Clèves
  • Chapitre VIII : la lettre perdue
  • Chapitre IX : l’aveu
  • Chapitre X : les conséquences de l’aveu
  • Chapitre XI : le mort d’Henri II
  • Chapitre XII : la jalousie et la mort du prince de Clèves
  • Chapitre XIII : le dénouement 

3/ Épisodes secondaires

   Mémoires, tel était selon Mme de La Fayette elle-même, le titre premier de l’œuvre. On y trouve en effet :

  • des personnages historiques : Henri II, Catherine de Médicis, Marie Stuart, Diane de Poitiers, Madame (sœur d’Henri II)
  • des événements historiques : négociations de Cercamp, changements de règnes, mort dramatique du roi Henri II, mariages princiers
  • des chroniques des cours de la Renaissance avec leurs intérêts et leurs cabales, mœurs et divertissements de l’époque comme prédictions et horoscopes
  • des histoires intercalées : histoire de Diane de Poitiers, celle de Mme de Tournon, d’Anne Boleyn et du vidame de Chartres.

On peut résumer brièvement ces histoires intercalées et s’interroger sur leur rôle dans l’économie du roman.  

4/ Portraits, dialogues et monologues intérieurs

   Se demander à quels principes esthétiques obéissent ces formes privilégiées du récit romanesque et quel est leur enjeu.

* * *

Ajouter un commentaire