Phèdre : questions sur l’ensemble des actes

Acte I

  • Montrer qu’après les deux premiers aveux (scène 1 et scène 3) l’exposition est finie et que l’événement qui noue l’action – l’annonce de la mort de Thésée – est de la même façon capital pour les deux personnages essentiels, Hippolyte et Phèdre.
  • Faire le point de la situation à la fin de cet acte. Une tragédie peut-elle être évitée ?
  • Le personnage de Phèdre, tel que ce premier acte l’a campé. La nécessité dramatique de la présence d’Œnone.
  • Comment Racine réussit-il dans cet acte à créer l’image d’une Grèce légendaire et mythique, sans avoir cependant recours aux moyens extérieurs (décors et costumes).

 

Acte II   

  • Montrer que cet acte est construit à partir de deux grandes scènes symétriques, Hippolyte et Phèdre avouant successivement leur amour à la personne aimée.
  • Étudier dans le détail le parallélisme de construction des deux premiers actes, et montrer comment l’amour coupable et irrépressible d’Hippolyte sert toujours de préparation, de première ébauche destinée à mettre en valeur celui de Phèdre et à illustrer l’universelle puissance des dieux.
  • Quelle est la situation à la fin de l’acte II ?

 

Acte III

  • Le caractère de Thésée : comment nous apparaît-il ? Quels éléments tragiques apporte-t-il ?
  • Analyser l’évolution du personnage de Phèdre dans cet acte. Quelle importance prend de plus en plus Œnone ?
  • Le retour de Thésée : importance dramatique ; préparation. Quelles menaces fait-il peser à la fin de l’acte ? Montrer qu’Hippolyte a lui-même de sombres pressentiments. Pour le spectateur, qui connaît les intentions d’Œnone (scène 3) et celles d’Hippolyte (scène 6), vers quelle situation la tragédie semble-t-elle évoluer ?

 

Acte IV

  • Montrer que tout est joué à la fin de cet acte, et que l’acte V, comme souvent chez Racine, ne fera qu’exposer les conséquences de ce qui vient de se passer.
  • Admettons que chacun des personnages, dans cet acte, ait toute notre compassion. Un dieu les perd : se révoltent-ils contre lui ? Devant cette divinité, quel sentiment Racine éveille-t-il dans l’esprit du spectateur ?

 

Acte V

  • Montrer que l’action a progressé jusqu’à la dernière scène. Comment l’intérêt se soutient-il jusqu’à la fin de la pièce ? En quoi l’acte V n’apporte-t-il pourtant aucun élément nouveau par rapport au précédent ? Comparer en cela Phèdre à d’autres tragédies de Racine.
  • Les personnages démentent-ils leur caractère au dénouement ? Quelle évolution sent-on chez Thésée, et qu’est-ce qui la justifie ?
  • Dégager l’atmosphère de ce dernier acte et la réapparition, la transformation parfois, des thèmes apparus antérieurement (celui de la mort, de la lumière, de la culpabilité, du monstre).

* * *