Rôle de l'éditeur dans le roman épistolaire

   Ces fonctions éditoriales figurent dans les préfaces et c’est l’auteur qui s’exprime. Le soi-disant éditeur assume neuf fonctions.

* Le découvreur (rôle du hasard)

    Relisons la préface de La Vie de Marianne : « Avant de donner cette histoire au public, il faut lui apprendre comment je l’ai trouvée. Il y a six mois que j’achetais une maison de campagne à quelques lieues de Rennes, qui depuis trente ans, a passé successivement entre les mains de cinq ou six personnes. [...] Dans une armoire pratiquée dans l’emplacement d’un mur, on y a trouvé un manuscrit en plusieurs cahiers contenant l’histoire qu’on va lire. »

* L'informateur

    L’éditeur raconte des événements non présents dans les lettres mais nécessaires à la compréhension du récit. Exemple des Lettres d’une Turque à Paris, écrites à sa sœur du sérail (Sainte-Foix, 1730) : « Rosalide, c’était son nom, me parlait fort souvent d’une sœur qu’elle avait laissée à Constantinople, et traduisait en français pour m’amuser les lettres qu’elle lui écrivait. Elles me sont restées. »

* Le publicateur

    Variante de la fonction précédente : il s’agit de celui qui publie les lettres mas il intervient davantage que l’éditeur, écrivant lui-même une lettre servant de préface ou de cadre au récit, extérieure à la diégèse. Dans l’ouvrage de Crébillon, Lettres de la Marquise de M***, on apprend ainsi que c’est Madame de *** qui a découvert la correspondance de la Marquise et qui veut la faire publier.

* Le copiste

    Cette fonction est combinée à d’autres. Elle est présente dans les Lettres persanes ou dans les Lettres saxonnes (anonyme, 1732) : « Il me montra des lettres d’un de ses amis. Je les trouvai à mon gré. Je le priai de m‘en laisser prendre des copies. »

* Le traducteur

    Exemple des Lettres persanes, des Lettres portugaises, des Lettres iroquoises. Vraisemblance et illusion renforcées par l’usage de termes exotiques.

* Le correcteur

    Cf. préface des Liaisons dangereuses : « J’avais proposé des changements plus considérables et presque tous relatifs à la parenté de diction ou de style contre laquelle on trouvera beaucoup de fautes. »

* L’organisateur

    Fonction proche de la précédente : supprimer des lettres, en changer l‘ordre, etc. Critère esthétique ou moral. Exemple des Lettres de la Marquise de M*** : « Je ne vous envoie que ce que j’ai cru digne d’être lu ; et dans plus de cinq cents qui me sont tombées entre les mains, je n’en ai réservé que soixante-dix. »

* L’annotateur

    L’éditeur s’adresse au lecteur par des notes : correction d’un point de vue, information supplémentaire, explication d’une allusion, renvoi à un autre texte, etc. Exemple des Liaisons dangereuses : « Si l’on ajoute à ce léger travail [...] quelques notes courtes et rares, et qui, pour la plupart, n’ont d’autre objet que d’indiquer la source de quelques citations, ou de motiver quelques- uns des retranchements que je me suis permis, on saura toute la part que j’ai eue à cet ouvrage. »

* Le commentateur

    L’éditeur exprime un jugement sur l’œuvre, les épistoliers et la valeur morale ou littéraire des lettres.

 En conclusion

    Ces fonctions ont une valeur de cautionnement et assurent l’authenticité des lettres.     

 Sources : Le Roman épistolaire (Frédéric Calas, Armand Colin, 2007, première édition Nathan 1996).

* * *

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×