« Connaître sert beaucoup pour inventer. » (Mme de Staël)

Mme du Barry et Zamore

Zamor (Lemoine, 1785)   À Paris, les mendiants pullulent et assaillent les passants avec agressivité. Ils sont organisés en une puissante confrérie et font de fructueux bénéfices grâce au trafic d’enfants trouvés ou de jeunes esclaves rapportés d’Afrique ou d’Amérique, que l’on revend aux nobles et aux riches financiers.

   En effet, les négrillons et les petits pages noirs font alors fureur chez les femmes à la mode ; les moins doués ou le plus laids sont généralement enrôlés de force comme mendiants ou tire-laine et contraints de satisfaire au quota de rentabilité qui leur est imposé.

   Il semblerait que Zamor (ou Zamore) ne soit pas un Noir mais un jeune Hindou, acheté par Louis XV à Mme du Barry en 1769. Il avait 7 ans. Elle le traita correctement mais comme on traite un animal familier, le déguisant en Turc, en soldat, ou en hussard. Le noir de sa peau mettait la blancheur de la sienne en valeur. Selon les jours, il était somptueusement vêtu de taffetas blanc, de carrelet rose, de velours cerise ou d’un habit de matelot en basin de Silésie, précise Maurice Lever dans son ouvrage Louis XV, libertin malgré lui.

   Devenu adulte, Zamor, qui s'était toujours senti humilié, se vengea en contribuant par son témoignage, à la faire arrêter, condamner et guillotiner pendant la Révolution.  

* * *

Ajouter un commentaire