« Connaître sert beaucoup pour inventer. » (Mme de Staël)

Bon à savoir sur la commedia dell'arte

De la commedia dell'arte à la Comédie-Italienne

Arlequin dans la tradition   On parle souvent de commedia dell’arte au théâtre. D’où vient cette expression italienne ? Eh bien, de commedia (qui signifie théâtre) et d’arte (qui signifie métier). Il s’agit donc de théâtre professionnel. En fait, cette appellation apparaît assez tardivement en France au milieu du 18e siècle et désigne avant tout (et à tort) un genre théâtral italien fondé sur l’improvisation et le jeu des masques. Mais l’Europe entière s’en amuse depuis le 16e siècle.

1/ Spécificités

- canevas comique.

- dialogues improvisés, plaisanteries bouffonnes et pantomimes. Tout repose sur le jeu des acteurs et leur virtuosité gestuelle.

- intrigue simple (conflit amoureux, personnage trompé).

- pas de trace écrite => pas de prétention littéraire.

- personnages types que l’on retrouve dans toutes les pièces : Pantalon (bourgeois avare), le Docteur (pédant ridicule), deux amoureux et deux valets. Puis se greffent deux amoureuses (apparition du personnage de la jeune fille au théâtre), soubrettes, bouffons, chanteurs, danseurs et acrobates.

- on identifie les personnages types grâce à leur masque, leur costume (Arlequin en costume bariolé et une batte à la main)) et leur dialecte (ils parlent un italien différent, même en France).

- Pantalon ouvre la voie à tous les Géronte du répertoire et les valets à Scapin, Sganarelle, Trivelin (cf. Marivaux et Molière).

2/ La Comédie-Italienne

   Ces troupes itinérantes connaissent un immense succès en France. Au milieu du 17e, une troupe s’installe à Paris de façon permanente. En 1684, les Comédiens-Italiens reçoivent l’autorisation de jouer en français, d’où une rivalité avec la Comédie-Française. On dit qu'on va au Français ou aux Italiens. Les acteurs font appel à des dramaturges pour composer des scénarios plus conformes aux goûts nouveaux du public et donnent à leur pièce un tour satirique : Louis XIV les chasse en 1697.

   Mais le Régent les rappelle en 1716. La troupe de Riccoboni fait appel à de bons textes écrits. Et c’est Marivaux qui écrit pour les Comédiens Italiens ses premières comédies.

   En 1792, la Comédie-Italienne devient l’Opéra-Comique.

3/ Postérité

   La commedia dell’arte a fortement influencé le théâtre français : en revendiquant la théâtralité pure, la fantaisie, la gestuelle, les dialogues rapides et les jeux de scène, elle inspire aussi bien Molière que Marivaux et Beaumarchais.

Sources : Littérature de A à Z, op. cit.

* * *

Ajouter un commentaire