« Connaître sert beaucoup pour inventer. » (Mme de Staël)

Motif du secret dans les Liaisons

Un meuble à secrets du 18e siècle   Le roman de Laclos invite à une réflexion sur le secret : secrets de Cécile, de Danceny, de Mme de Tourvel, de Mme de Merteuil, et surtout le secret de Valmont qui permet à la marquise de mettre à exécution ses menaces : « Nouvelle Dalila, j’ai toujours, comme elle, employé ma puissance à surprendre ce secret important. Hé ! de combien de nos Samsons modernes, ne tiens-je pas la chevelure sous le ciseau ! » (Lettre 81).

   Secret que l’éditeur, dans sa note, se réserve le droit de ne pas révéler à son lecteur : « On saura dans la suite (Lettre 152) non pas le secret de Monsieur de Valmont, mais à peu près de quel genre il était ; et le Lecteur sentira qu’on n’a pas pu l’éclaircir davantage sur cet objet. »

   Il n’y a pas de hasard. La première lettre affiche symboliquement l’essence de l’œuvre : « un secrétaire très joli, dont on m’a remis la clef, et où je peux renfermer tout ce que je veux », écrit la naïve Cécile. Un secrétaire comme celui ci-contre...

   Travail intéressant que l’on peut approfondir et poursuivre.

* * *

Ajouter un commentaire