« Connaître sert beaucoup pour inventer. » (Mme de Staël)

Thème natal de Mme de Sévigné

   Mme de Sévigné est née à Paris le 5 février 1626, Place des Vosges, en l’hôtel des Coulanges. Hélas, l’heure de naissance nous est inconnue, comme pour son amie Mme de La Fayette. Toutefois, les planètes en signes nous permettent de décrypter une partie de sa personnalité et surtout de son écriture.

   Voici son thème de naissance :

TN de Mme de Sévigné

   Mme de Sévigné a le Soleil (son signe de naissance) et Mercure (planète de l’écriture) en Verseau, ce qui nous oriente vers une personnalité libre, voire libertaire, originale, qui n’aime pas fréquenter les sentiers battus. La Lune en Gémeaux (signe de l’intellect et de l’écriture), trigone au Soleil et donc tous deux en en signes d’Air indiquent clairement sa voie : l’écriture spontanée et quelque peu hardie de ses Lettres.  Le trigone de Mercure à Neptune en Balance (que d’Air, que d’Air !) confirme sa grande inspiration et sa facilité d'écriture.

   Dans le carré Lune / Saturne, on peut lire les rapports difficiles avec sa fille. Saturne est bien relié à Mars en Taureau, Signe Fixe obstiné, et Mme de Sévigné ne renoncera jamais à l’amour maternel, qui lui est d’ailleurs dicté par une Vénus en Capricorne (Signe de la durée), hélas carré Jupiter en Scorpion : ses élans sont freinés, voire réprimés : on sait à quel point sa fille, plutôt froide, et cartésienne, souffrit de cet amour maternel exclusif.

   Il en va de même dans sa vie amoureuse à l’expansion fort réduite, si l’on en croit les témoignages de l’époque : Mme de Sévigné est belle, elle aime plaire et séduire mais il semble qu’elle n’aille pas plus loin.  C’est avant tout une intellectuelle et les plaisirs de la chair la laissent de marbre (Vénus en Capricorne).

   C’est une pragmatique avec 4 planètes en Signes de Terre, pleine de bon sens, et qui sait où réside son intérêt matériel, notamment avec Mars en Taureau, trigone Saturne en Vierge.   

   Il est intéressant de noter que le Soleil et Uranus sont en réception mutuelle, à savoir que le Soleil est en Verseau (Signe d’Uranus) et Uranus en Lion (Signe du Soleil), et évidemment en opposition. Cette opposition reflète une tension entre deux pôles opposés de sa personnalité, la création originale mais aussi le respect des valeurs sociétale de son temps. Elle est particulièrement fière, par exemple, lorsque Louis XIV s’intéresse à sa fille le temps de quelques danses ou bien lorsqu’il lui adresse la parole lors d’une représentation d’Esther à Saint-Cyr.       

   La rétrogradation de quatre planètes dans son thème est intéressante : Mercure, Saturne, Uranus et Neptune. Certes, Uranus et Neptune sont des planètes dites collectives ou de génération mais leurs aspects à des planètes personnelles comme ici Mercure, Mars et la Lune ne doivent pas laisser indifférents.  

   Saturne R (rétrograde) peut signifier une nécessité de discipline, de rigueur et de sagesse, une prise en mains de ses responsabilités et une certaine forme de solitude, solitude effective (mais relative) dans sa propriété des Rochers en Bretagne où elle se retire assez souvent. Le carré de Saturne R à la Lune nous indique une certaine frustration dans sa vie de femme (son cousin Bussy-Rabutin laisse entendre qu’elle est frigide), d’épouse et de mère. Il est vrai que son mari meurt alors qu’elle est encore jeune, qu’elle ne se remarie pas (sa liberté de veuve est renforcée par Uranus qui maîtrise le Soleil et Mercure), qu’elle vit la plupart du temps éloignée de sa fille (et Dieu merci, c’est grâce à cet éloignement que nous pouvons lire aujourd’hui sa correspondance !). Ceci confirme bien ce que nous avons dit plus haut.

   Mercure R indique une nécessité de réflexion, d’analyse et de distance. Ce qu’elle fait en écrivant ses lettres que nous lisons comme au spectacle : elle nous présente diverses scènes, revient sur les événements et les paroles entendues. Sans doute, en écrivant, les revit-elle en pensée mais nous ne saurons jamais si elle se livre à une véritable réflexion qui lui permettrait de saisir les liens entre cause et effet, tant elle semble écrire spontanément, au galop de la plume. Mercure R indique aussi un effort à faire dans le domaine de la communication et il semble bien qu’elle y soit en partie parvenue, comme en témoignent ses Lettres ; un bémol toutefois : Mme de Sévigné s’adonne sans vergogne à ces jeux de l’esprit en solitaire, et si elle partage, ce n’est a priori qu’avec sa fille. Et on l'imagine conversant certes avec ses amies "précieuses", mais dans le cadre limté des salons 

Par ailleurs, Mercure est également le Maître de son NN (projet de vie - projet de l’âme) en Vierge, Signe analytique s’il en est, celui qui classe, ordonne, classifie et organise, à l’opposé des Poissons qui auraient tendance à se perdre dans de fumeuses considérations, toutes proportions gardées bien entendu, car notre analyse des Signes, dans le cadre de notre propos, est loin d’être exhaustive. Si Mme de Sévigné, dans la première partie de sa vie, n’avait pas une idée très claire de son avenir, on peut considérer que, vers l’âge de 38 ans, c’était chose faite. Elle allait faire le ménage dans sa tête, image symbolique évidemment, en écrivant. Ce NN en Vierge demande aussi une certaine forme d’humilité (dont elle est loin) en se mettant au service des autres. Il semble qu’elle l’ait fait à travers son amour maternel compulsif, dédiant son existence entière à sa fille. 

L’essentiel reste toutefois ses Lettres et donc son Mercure dont le degré symbolique nous dit : « Un papillon s'extrayant de sa chrysalide. » Mme de Sévigné est née au monde à travers son écriture qui reste légère, peut-être superficielle, mais toujours plaisante.

Et le papillon volette encore de nos jours.

Mme de Sévigné ici

* * *

Ajouter un commentaire